Comment apprécier le vin pendant la dégustation ?

Déguster un vin et en décrire les saveurs ne sont pas des tâches aisées. C’est une forme d’art consistant à communiquer vos ressentis, basée sur les arômes et les textures. La dégustation est intrinsèquement personnelle, car elle se fonde sur vos propres expériences. Le goût du vin peut varier d’une personne à l’autre, et c’est parfaitement normal. L’essentiel réside dans la capacité à expliquer pourquoi vous appréciez ou non un vin. Avec une pratique régulière, vous développerez votre palais, aiguiserez vos sens, et enrichirez votre vocabulaire pour devenir un fin connaisseur de la dégustation.

Préparer l’environnement idéal

La dégustation du vin est une expérience multisensorielle, sollicitant la vue, l’odorat et le goût. Il est essentiel d’avoir ces sens en alerte pour apprécier pleinement le vin. Des problèmes comme un nez bouché, par exemple à cause d’un rhume, peuvent nuire à la dégustation. 

Lire également : Boîte repas isotherme chaud longue durée : efficace pour garder vos plats savoureux

De plus, certains aliments aux saveurs prononcées peuvent altérer la perception du vin. D’ailleurs, il faudrait éviter de boire du café avant une séance de dégustation. Les moments idéaux pour déguster un vin sont avant le déjeuner ou le dîner, les sens sont plus aiguisés.

Pour une expérience optimale, choisissez un endroit bien éclairé, à température modérée, et exempt d’odeurs indésirables. Optez pour des verres en forme de tulipe, car leur ouverture permet aux arômes du vin de s’épanouir. En fait, la partie supérieure concentre ces arômes pour une dégustation enrichissante. Remplissez le verre jusqu’à la partie la plus large pour favoriser l’aération. Assurez-vous de tenir le verre par le pied pour éviter de réchauffer le vin. Une fois que vous avez repéré un vin que vous appréciez, cliquez ici maintenant pour voir les box de dégustation de vin.

En parallèle : Comment organiser un brunch entre amis ?

Faut-il carafer un vin avant de le déguster ?

Habituellement, il est recommandé de décanter les vins jeunes pour favoriser leur aération et amplifier leurs arômes. L’optimal est de les décanter environ une heure avant de les servir. À ce stade, le vin s’exprimera pleinement. En revanche, évitez de décantez des millésimes trop anciens. Le contact avec l’oxygène risque de compromettre la subtilité de leurs arômes.

Dégustation à la température idéale

La température parfaite pour servir un vin varie selon son type : 

  • Pour les vins blancs, elle doit être entre 7 et 12 degrés
  • Pour les vins rouges s’apprécient entre 14 et 19 degrés

En général, il est préférable de servir le vin légèrement plus frais que trop chaud. Il a tendance à se réchauffer rapidement dans le verre.

Séquence de dégustation

Il est fréquent d’entendre dire que l’ordre de service des vins devrait privilégier les vins jeunes avant les vins plus anciens, ou les vins blancs avant les vins rouges. Ces règles traditionnelles sont utiles, mais elles ne doivent pas être suivies à la lettre. 

En réalité, vous avez la liberté de servir un vin blanc après un vin rouge, par exemple, comme accompagner un fromage. L’approche la plus judicieuse consiste à organiser la dégustation en fonction de la corpulence et de la puissance des vins. Commencez par des vins frais et vifs en début de repas. Puis progressez vers des vins plus robustes, pour finalement savourer des vins liquoreux.